qualité du numérique / déclencheur électronique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

qualité du numérique / déclencheur électronique

Message  ridodo le Jeu 29 Déc - 15:04

Je débute en photo vidéo,
je vois que des appareils numériques sont garantis pour 150 000 déclenchements...
150 000 est un nombre ridicule en vidéo (environ une heures à 50 images seconde).

Alors je présume qu'il y a pour les reflex-vidéo une "obturation numérique" (?)

Mais alors pourquoi cette obturation numérique n'est pas utilisée pour le mode photo;
quelles sont les implications, les différences qualitatives... Question


Dernière édition par ridodo le Ven 30 Déc - 14:24, édité 1 fois

ridodo

/ : vidéaste amateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: qualité du numérique / déclencheur électronique

Message  echo le Jeu 29 Déc - 18:36

Je crois que la question a poser est de savoir :
de quelle nature était l'obturation sur les ancienne betacam, ainsi que sur les caméscope mini-dv... au grain très différent des caméscope d'aujourd'hui.
Là, à mon avis il y a une clé de compréhension si quelqu'un sait répondre... king

Revenir en haut Aller en bas

Re: qualité du numérique / déclencheur électronique

Message  Bill Carson le Mer 15 Aoû - 13:47

Sans trop vouloir m'avancer, il me semble que sur les anciennes caméras (caméscopes en fait) l'image se forme un peu comme sur une lentille, et un système de balayage en continue vient la saisir, similaire au balayage de l'écran cathodique.

Sur les capteur numérique, il n'y a plus de "signal" à proprement parlé.
mais plein de "pixels" dont le matériau se charge en électricité selon la luminosité, puis une commande vide le capteur (le décharge) à chaque image... d'où les problèmes;

même si on multipliait la fréquence d'image (70, 100 images secondes pour avoir une image un peu plus réaliste) il faut un temps de décharge, et en plus un temps d'enregistrement,
c'est à dire des temps morts qu'on multiplie en même temps que le nombre d'images...
(c'est pour ça que l'effet découpé du "24 p" des appareils n'a rien à voir avec la douceur de la pellicule, pourtant en théorie beaucoup plus "mécanisée" de temps morts)...
et même que l'image télé actuelle à 50 par seconde n'arrive pas à la cheville de celle des année 80. Elle est toute terreuse ? normale, elle est rempli de temps morts

Si on voulait faire de la qualité, on se dirait "tiens ! et si on faisait un capteur analogique... (malheureusement, à savoir pourquoi il semble qu'on n'en prenne pas du tout le chemin...) ce qui pourtant n'empêcherait pas l'enregistrement numérique des images).

Cercle vicieux :
plus on veut augmenter la fréquence d'image, plus il faudrait que le temps de décharge soit court... Or la deuxième plaie du capteur numérique c'est qu'il sont déjà trop sensible à la lumière...
équation impossible à résoudre.
Mais c'est tellement simple de refourguer ces merde à la moitié de la planète...

Bonjour ché vous albino
(Et vive les ampoule fluo-compactes qui marchent vachement, qui durent super longtemps qu'on a vachement économisé des sous et qu'elles poluent pas en plus (pleine de mercure, de condensateurs, de résistance électronique, de cuivre et autres métaux...)

Bonjour ché vous !..elephant

Bill Carson

/ : Alors ?.. Il est pas là, Bill Carson ?.. - heeeu si c'est moi, Bill Carson

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: qualité du numérique / déclencheur électronique

Message  luxeon le Sam 25 Mai - 12:22

Il semble que la référence soit les grosse caméra de télé des années 60 à 80,
comme on peut voir encore certaines archives ou autres "sitcom" bien conservés,
Là c'est sûr que cette superbe qualité, vous l'oubliez...

vu que la réalité était refletée par un miroir, miroir balayé par un signal analogique (canon à électron comme les tubes) c'est à dire le balayage d'un faisceau en continu de haut en bas et de gauche à droite;
et non le matériau d'un "capteur" qui se prend la lumière dans la gueule et doit en plus l'évacuer après chaque instants T.
C'est comme ça.
(d'ailleurs il n'y a pas de "shutter" sur les ancien caméscope, ni de "vitesse d'ouverture" ou de "temps d'exposition").

Dommage que personne ne puisse nous parler des "capteurs" des VHS, betacam et ancien DV des 80/90, (et ancien CCD numérique) qui somme toute faisaient encore partie du domaine de la qualité.

Par contre : 150 000 déclenchements pour un appareil photo je pense que c'est du rêve ou alors très haut-de-gamme... Les petit appareils, à mon avis c'est plutôt 40 000 maximum et je pense qu'il tombera en panne au bout de plusieurs années, mais avant qu vous n'ayez atteind ce chiffre

luxeon

/ : électronicien électricien, montages...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: qualité du numérique / déclencheur électronique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum